Le Désordre des choses

Ce spectacle, proposé en partenariat avec la Comédie de Clermont-Ferrand scène nationale , est visible dans le cadre de la randonnée Aydat > Chanonat

Le fait divers est toujours le révélateur d’un état de la société et des rapports qu’elle entretient avec ses membres. Celui qui s’est déroulé à Trivy, en Saône-et-Loire, le 20 mai 2017, toujours en attente de jugement, n’échappe pas à cette règle et la mort de l’agriculteur Jérôme Laronze, tué par un gendarme après neuf jours de cavale, témoigne d’une façon tout à fait exemplaire d’un état du monde rural français d’aujourd’hui. Ce destin tragique a inspiré au jeune auteur dramatique Guillaume Cayet une réflexion –entamée avec l’écriture de son texte précédent Dernières pailles –, sous la forme d’un monologue en neuf étapes, que Aurélia Lüscher met en scène avec beaucoup de force et une infinie délicatesse. À l’image d’Antigone se rebellant à Thèbes contre le roi Créon pour enterrer son frère Polynice, malgré l’interdiction légale qui lui a été signifiée, une sœur de Jérôme Laronze prend la parole et raconte la vie quotidienne de ce paysan passionné et rebelle. Accompagnée par les voix off d’un chœur de paysans du territoire, elle dit son incompréhension, sa douleur et demande justice et vérité pour celui qui a combattu contre les normes, les contrôles incessants et l’encadrement technocratique imposé par l’État à une agriculture dans laquelle il ne se reconnaît pas. Avec elle, nous accompagnons cet homme dans sa dérive solitaire et tragique, héros sacrifié pour l’exemple, dans un émouvant moment de théâtre «politique», au sens noble du mot.

Tout public.

Texte de Jean-François Perrier

Monologue itinérant autour du paysan Jérôme Laronze

Écriture Guillaume Cayet

Mise en scène Aurélia Lüscher

Jeu Fleur Sulmont

Scénographie Guillemine Burin-des-Roziers

Son Antoine Briot Regard paysan Jean-Paul Onzon

En coréalisation avec la Comédie de Clermont-Ferrand, scène nationale

Production Le Désordre des choses

Coproduction Théâtre des Îlets -Centre dramatique national de Montluçon, Comédie de Clermont-Ferrand scène  nationale

Soutiens Théâtre Ouvert, Centre National des Dramaturgies Contemporaines, Jeune Théâtre National, le texte est lauréat de l’Aide à la création de textes dramatiques -Artcena.